1. Deutsche Telekom se retrouve isolé

    Après avoir rompu son alliance stratégique avec France Telecom pour voler au secours de Telecom Italia, dont il envisageait de prendre le contrôle, Deutsche Telekom et son patron Ron Sommer apparaissent comme les grands perdants de l’OPA réussie d’Olivetti. Le géant allemand des télécommunications, encore semi-public, est désormais isolé en Europe. Pis : c’est son rival privé allemand Mannesmann, allié d’Olivetti dans les télécommunications, qui risque de tirer les marrons du feu en Italie.

    Read More

    3 months ago  /  0 notes

  2. Marché international des capitaux : la demande ne tarit pas

    LORS du précédent accès de faiblesse de la monnaie européenne, début décembre 1999, bien des intermédiaires financiers disaient que l’appétit des investisseurs asiatiques pour des placements libellés en euros allait renaître une fois le fond de la baisse atteint. Un niveau que l’on situait alors entre 0,95 et 0,97 vis-à-vis du dollar. Alors qu’on s’approche de cette zone, beaucoup estiment qu’il faudra

    Read More

    3 months ago  /  0 notes

  3. Marseille met un terme à la suprématie européenne de Manchester United

    C’est un conte de fées comme le sport sait les mettre en scène, malgré l’intrusion de l’affairisme. Une tranche de rêve dont se délecteront longtemps les jeunes supporteurs de l’Olympique de Marseille en enfilant leur maillot pour un match de foot sans importance. Au départ, cette rencontre du premier tour de la Ligue des champions entre l’OM et Manchester United, le tenant de l’épreuve, mardi 19 octobre, au Stade-Vélodrome, réunissait tous les arguments pour accoucher d’un sommet au rabais. Les deux équipes, en tête de leur groupe, avaient tout intérêt à solder l’affaire par un résultat nul pour conforter leur emprise au détriment des Croates de Zagreb et des Autrichiens du Sturm Graz, distancés au classement.

    Read More

    3 months ago  /  0 notes

  4. Les accusations pesant sur l’ancien leader de Festina se font de plus en plus précises

    La scène a duré près de dix minutes. Dans un bureau étroit du palais de justice de Lille, les treize personnes qui faisaient face au juge Patrick Keil ont écouté le magistrat énoncer une à une, jour par jour, dose par dose, les produits livrés à Richard Virenque par son soigneur Willy Voet de 1995 à 1998. Personne n’a bronché. Des cinq avocats présents dans la salle, Me Gilbert Collard, le défenseur du champion français, a été le plus discret. Son client a bredouillé quelques dénégations.

    Read More

    3 months ago  /  0 notes

  5. Olivetti réussit son pari et prend le contrôle de Telecom Italia

    Roberto Colaninno, le patron d’Olivetti, a réussi son pari. Un peu plus de 51,01 % des actionnaires de Telecom Italia ont adhéré à l’offre publique d’achat et d’échange lancée par le groupe d’Ivrea, qui s’est terminée vendredi 21 mai. Certes, Olivetti s’est gardé toute latitude pour acquérir ou non les actions en cas d’adhésions comprises entre 35 % et 67 % du capital, et un conseil d’administration convoqué pour samedi 22 mai devait évaluer les résultats de l’offre. Mais, à moins de surprise de dernière minute, le groupe devrait prendre le contrôle de Telecom Italia puisqu’il est assuré de la majorité absolue.

    Read More

    3 months ago  /  0 notes

  6. Deux stratégies s’affrontent au sein de l’UDF

    LA FRACTURE qui s’est manifestée, dans la semaine du 6 mars, au sein de l’UDF est en passe de dessiner, maintenant, deux camps retranchés, deux camps en train de s’armer. « Bayroutistes » et « douste-blaziens » ont commencé à recenser leurs forces respectives. François Bayrou et Philippe Douste-Blazy ne font rien pour estomper le désaccord stratégique qu’ils avaient exposé à leurs camarades de parti le 8 mars ( Le Monde du 10 mars). Mardi 14 mars, le débat devait reprendre devant le groupe centriste de l’Assemblée nationale, que préside M. Douste-Blazy. Bien décidé à ne pas abandonner le terrain parlementaire à son concurrent, M. Bayrou, qui n’est plus député, devait délaisser la campagne de son ami Pierre Menjucq, dans son ancienne circonscription des Pyrénées-Atlantiques - menacée d’être conquise par le PS le 19 mars -, afin de prendre part à la réunion hebdomadaire du groupe UDF. Le président du groupe, lui, n’avait nulle intention d’esquiver le débat.

    Read More

    3 months ago  /  0 notes